Eveil Féminin:Comprendre la Parité et se préparer pour l’an 2030

0

La Parité homme-femme au delà de 2030: Qui s’y prépare à cette compétition? » 

Au lieu de passer son temps dans des futilités, les femmes africaines, particulièrement congolaises feraient mieux d’investir dans leur temps libre pour le consommer par des choses qui comptent! Vivre en Occident semble être une opportunité de plus pour certaines femmes africaines, mais toutes s’y lancent-elles à cette compétition? ou s’attendent à un « prince charmant » qui le prendra en mariage afin de lui « pondre » des enfants comme le rappelle le discours de Macron en parlant de problème de natalité en Afrique?. Le temps a drôlement changé chères consoeurs Africaines! l’avenir s’annonce compétitif qu’il ne faut plus rêver au temps passé où seuls les hommes avaient droit à travailler et que les femmes n’en avaient que cuisine et se faire des enfants qui occupaient leur vie conjugale! Cette habitude est devenue caduque! l’une des raisons qui poussent à oublier ce passé, est qu’une veuve sur deux, se fait avoir en Afrique et galère avec les enfants! Pensez-y…

 

 Toutes les femmes et les filles devront pouvoir exercer en 2030 leurs droits de façon égale, y compris leurs droits sexuels et génésiques », a fait valoir la Conseillère principale du Président sur la parité de la Colombie, en abordant un autre aspect clef des libertés fondamentales des femmes lors de la Soixantième session de commission de la condition de la femme (11ème et 12è séances) de la rencontre de l’ONU-Femme en 2016 sur l’Autonomisation des femmes en lien avec le développement durable.

L’Afrique a-t-elle les mêmes opportunités que l’Occident ou les autres continents du monde pour les Femmes?

Après l’analyse faite sur des dispositions prises sur l’autonomisation des femmes en lien avec le développement durable, la parité vue par notre association pour la défense de la femme Africaine devient une affaire « compétitive » qu’on devrait beaucoup plus se mettre en action et voir sur quels aspects de la vie devrait-on s’y focaliser afin d’aider les femmes africaines, particulièrement en République Démocratique du Congo de se lancer dans cette compétition! Nous ne pensons pas que ça sera une course facile pour ses femmes. A notre regard, il leur faudrait au départ, des « béquilles » avant de se lancer! Pour l’Afrique, la femme provient de très loin. Le projet est là, et chaque nation avance selon le rythme de son climat socio-économico-politique et surtout sécuritaire, comme pour le cas de la République démocratique du Congo qui vient de connaitre de par son histoire, des jours sombres, et dont les femmes connurent un temps d’humiliations jamais connu depuis la colonisation comme dans les récentes guerres d’invasions étrangères!

Ammafrica world sensibilise les femmes de s’interpeler face à cette opportunité, mais dont le gouvernement de chaque pays Africain doit s’y mettre pour faciliter l’écoulement de cette compétition!

Conseils pratiques à retenir

Pour réussir dans cette compétition de l’égalité « homme-femme », faudrait déjà l’admettre qu’en Afrique noire, certains pays ne seront pas au même rang d’égalité avec l’Occident ou d’autres continents. Nous réitérons encore une fois que ce progrès se réalise selon le climat économico-socio-politique et sécuritaire de chaque pays! Pour ce faire, atteindre « 2030 » c’est donc dans « 13 ans »! Et ça passe tellement vite que cet avenir se prépare maintenant! Aux femmes-mères qui ont des filles de 6 à 8 ans, c’est donc des jeunes femmes de l’avenir. Ainsi leur avenir se prépare maintenant qu’elles se trouvent encore à l’école primaire!

QUELQUES POINTS A RETENIR POUR REUSSIR LA COMPETITION

Dès maintenant, réfléchissez sur ce que vous comptez faire ou devenir au delà de 2030. Dès maintenant pensez à faire ce que vous aimez vraiment faire dans votre vie! Tout domaine qui vous attire à le faire, observez si vous avez en vous une certaine expertise, ou sinon vouloir le perfectionner moyennant une petite formation de court terme! Voici donc comment y parvenir:Il n’y a pas d’âges fixe pour apprendre…Voir le retard que certaines femmes d’Afrique pourraient avoir pour diverses raisons,(condition sociale, guerres, discriminations, privation d’instruction aux filles dans des villages, grossesse prématurée, ou mariage forcé ect…).

Avant tout avancé, la réussite dépendra de l’implication du gouvernement! Avant de s’y lancer, tenez compte de cette liste qui n’est pas exhaustive…

  1. Réfléchir sur ce qu’on aime faire dans la vie de tous les jours,
  2. Observez si vous avez l’expertise dans ce que vous aimez faire, sinon, cherchez à le perfectionner moyennant une formation.
  3. Revaloriser son niveau d’études faites, ou reprendre ses études si cela peut être possible…
  4. Décider à se lancer dans le commerce rural si capacité le permet et si il y a possibilité.
  5. Se focaliser sur sa fillette de 6 à 12 ans pour son instruction jusqu’à son diplôme et surtout y veiller par divers conseils prodiguer à la fille.

N’oubliez pas, une femme éduquer, une fille instruite, c’est l’élévation d’une nation! Pour celles qui vivent en Occident, profitez-en et renseignez vous au service de l’intégration plus proche de votre ville, et pour celles qui vivent en Afrique, comme pour le cas de la République démocratique du Congo, certainement il y a des organismes qui sont disposés pour cela. Nous tâcherons aussi à vous donner l’un de nos contacts à kinshasa si vous nous écrivez sur notre adresse E-mail (y compris pour celles qui vivent l’Allemagne ou l’espace Shengen) dans l’adresse ci-dessous:

Infos: central@ammafricaworld.org

 

La redaction

AMMAFRICA WORLD

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!