La femme dans la Bible et en Afrique: Est-elle victime de la Misogynie?

0

Un esprit Misogyne dans la rédaction de la BIBLE? et en Afrique?:  Qui est donc un misogyne et comment le repérer dans le comportement?

On a détecté un esprit misogyne dans la rédaction de la BIBLE! Et cela devra interpeller les femmes quant à l’étude de l’histoire! Et si l’Afrique est le berceau de l’humanité, il est bien évidemment logique de commencer à sonder l’histoire de l’Afrique et surtout la position qu’occupait la femme africaine avant que la BIBLE ne fasse son entrée dans le continent-mère! Et c’est dans l’histoire, la vraie sans trucage que l’on est stupéfait de trouver des points controversés quant à la position qu’occupe la femme dans la BIBLE et dans certains coins du monde! Particulièrement en Afrique!

Alors il est temps d’en parler!

Cela peut vous surprendre que l’on dise que les traducteurs de la BIBLE étaient des « Misogynes », tout simplement parce que l’histoire a été falsifiée dans plusieurs aspects! Car, la verité nous prouve combien la « femme » était une éducatrice, une gardienne de la tradition, et aussi une vraie guerrière quant à la défense de ses royaumes! Spirituellement parlant, elle reste un sanctuaire qui garde la divinité incarnée dont les vierges ont pu enfanter des divinités! La priver du spirituel et de l’instruction pour bien assumer son rôle combien si vital dans la société et dans les foyers, c’est détruire complètement la vie en elle-même! Ne dit-on pas qu’éduquer une seule femme, c’est élever toute une Nation »?! Et comment des nations qui prétendent se développer, privent-elles à l’avenir l’instruction à la femme? Comment peut-on priver à la femme le droit à la parole, alors qu’elle sera la mère du sauveur?. Quand on est le début, ne peut-on pas expliquer le témoignage du début pour comprendre le sens du milieu et de la fin?. Comment comprendre que le culte d’Aïssata et de Woziré (Isis et Osiris) en devienne une source d’inspiration au christianisme, mais que le même christianisme honorant la vierge femme noire et son enfant puisse encore interdire les femmes d’enseigner?. Qui avait interdit à la femme d’enseigner pendant que l’origine de ce culte provenait de l’apport d’une femme (Isis, Aïssata, Kimpa Nvita)?…

Après avoir découvert les cultes anciens en Afrique (Egypte), le Kongo Dia Ntotela, et compris l’apport aussi de l’impact féminin (Isis) et Kimpa Nvita (celle qui dénoncera le blanchissement de la Bible dans son temps et de la race du fameux christ noir et aura un mouvement révolutionnaire des Antoniens dénommé Bundu Dia Mama Nkimpa Nvita) pour révolutionner l’Afrique ainsi que le monde entier dans la pratique de l’humanisme, amour du prochain, et soutien aux pauvres, on arrive facilement à comprendre que les traducteurs de ces écrits bibliques n’étaient autre que des hommes « MISOGYNES »! Pour s’en rendre compte, lisez la description du mot misogyne et comment le comprendre dans le comportement des hommes! Car, dans la BIBLE, la femme a été reléguée au second plan, voir dans certains coins du monde, au silence total! Même pour prêcher, des hommes se musclent comme si ils partaient à la Boxe pour résister à l’appel des femmes! Il n’y a pas un ministère plus farouchement combattu que le ministère exercé par la femme! Et cela dans tous les domaines (entreprises, politique, cinéma, médias, musiques ect..) Et cela se comprend! Car nous avons à faire à des hommes MISOGYNES! Surtout en Afrique où la femme est livrée à elle-même pour s’occuper des enfants, et quand les maris ne travaillent pas, c’est la femme qui doit souffrir! Et que dire du fléau du Viol? Où la femme devient donc comme une sorte de  butin des guerres pour en payer le prix le plus lourds sans que cela n’inquiètent les hommes ni ne mobilisent les femmes! N’avons nous pas affaire avec des Misogynes?..

LES HOMMES MISOGYNES: QUI SONT-ILS?

Les hommes qui détestent les femmes ne le réalisent pas de façon consciente. Mais leurs actions le révèlent. En Afrique, cela est courant!  Une femme sur deux ne se réjouie pas de sa féminité…

Une image photo qui illustre bien le lot quotidien de marelle africaine. Ne serait-ce pas un signe de l’esprit misogyne?..

Les Misogynes…Vous avez sans doute entendu parler d’eux. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’ils peuvent être partout où l’on va. Ils sont notoirement difficiles à repérer. Ils ne sont pas munis d’une étiquette avertissant l’utilisateur, et peuvent même être perçus comme des gens favorables aux femmes.

« La misogynie, littéralement « haine des femmes », est un trait de caractère qui se manifeste par un sentiment de mépris ou d’hostilité, à l’égard des femmes. Bien que la misogynie concerne surtout les hommes, certaines femmes manifestent également ce trait de caractère. »

Dans la plupart des cas, les misogynes ne savent même pas qu’ils détestent les femmes. La misogynie est typiquement une haine ou un mépris inconscient des femmes, que les hommes développent tôt dans la vie, souvent à la suite d’un traumatisme impliquant une figure féminine à laquelle ils faisaient confiance. Une mère, soeur, professeure ou petite amie violente ou négligente peut avoir planté profondément une graine au niveau sous-cortical du cerveau.

Une fois plantée, cette graine va se mettre à germer et commencer à grandir, la petite racine va se former dans le conditionnement de la peur, et se placer dans les régions cérébrales essentielles à la mémoire pendant que le processus progresse dans les zones frontales du cerveau, affectant ainsi l’émotion et la prise de décision rationnelle.

Les premiers signes de la misogynie sont à peine visibles, mais on peut que remarquer ces personnes ont davantage été exposées à la négligence, l’abus, ou l’absence de traitement; et cet ensemencement comportemental va continuer à croître et deviendra plus important. Mais même lorsque la misogynie arrive à maturité, la tendance à agir avec une haine envers les femmes ne peut plus être contrôlée, et souvent les misogynes et les femmes de leur entourage ne prennent pas conscience de la situation jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Les traits suivants sont typiques de la misogynie:

1. Il va cibler une femme et va la choisir comme cible. Celle-ci baissera la garde parce que qu’à première vue c’est un homme coquet, excitant, amusant et charismatique.

2. Au fil du temps, il commence à révéler une personnalité à deux faces. Il peut changer rapidement de l’irrésistible au grossier, et puis du grossier à l’irrésistible.

3. Il fera des promesses aux femmes et ne parviendra pas souvent à les tenir. Avec les hommes, d’autre part, il tiendra presque toujours sa parole.

4. Il sera en retard aux rendez-vous et aux rencontres galantes avec les femmes, mais sera tout à fait ponctuel avec les hommes.

5. Son comportement envers les femmes est généralement exagéré, arrogant, dominant, et égoïste.

6. Il est extrêmement concurrentiel, surtout avec les femmes. Si une femme s’en sort mieux que lui socialement ou professionnellement, il ressent un terrible malaise. Si un homme fait mieux que lui, il pourrait avoir des sentiments mitigés à ce sujet, mais est capable de regarder la situation de façon objective.

7. Il traitera inconsciemment les femmes différemment des hommes dans le milieu du travail et les milieux sociaux, ce qui lui permettra de donner place à la liberté nécessaire pour critiquer ses collègues ou ses amies.

8. Il sera préparé (inconsciemment) à faire tout ce qui est en son pouvoir pour rendre les femmes malheureuses. Il peut exiger des rapports intimes ou refuser des rapports intimes dans ses relations, faire des blagues futiles sur les femmes ou les rabaisser en public, « emprunter » leurs idées dans des contextes professionnels sans même les féliciter, ou leur emprunter de l’argent sans les rembourser.

9. À un rendez-vous galant, il traitera une femme à l’inverse de la façon dont elle préfère qu’on lui fasse la cour. Si c’est une dame de la veille école qui préfère un « gentleman » qui lui tient la porte, qui passe la commande pour les deux et qui paie pour le repas, il la traitera comme l’un de ses potes de sexe masculin, il va passer commande pour lui, et va la laisser payer tout le repas si elle propose (et parfois même si elle ne le fait pas).

Si elle est du genre à être indépendante, qui préfère commander son repas et payer pour elle, il passera la commande et règlera la note, quand elle sera aux toilettes.

10. Intimement, il aime contrôler les femmes et accorde peu ou pas d’importance à leur plaisir intime. Les préliminaires, s’il y en a, sont juste un moyen nécessaire à une fin. Il aime le s&xe oral mais seulement en tant que bénéficiaire. Ses positions préférées lui permettent d’éviter de regarder la femme dans les yeux.

11. Il trompe les femmes qu’il rencontre ou avec qui il est dans une relation. La monogamie est la dernière chose dont il se sent redevable envers une femme.

12. Il peut soudainement disparaître d’une relation sans y mettre fin, mais peut revenir trois mois plus tard avec une explication destinée à attirer cette femme.

Il est rare qu’un misogyne possède chacun de ces traits, il est donc d’autant plus difficile de les identifier. Leur capacité à attirer les femmes avec leur charme et leur charisme ajoute une difficulté pour déceler les signes annonciateurs précoces.

Les hommes qui détestent les femmes (inconsciemment) finissent généralement par abuser d’elles. Chaque fois qu’ils peuvent rabaisser une femme ou blesser ses sentiments, quelque part ils se sentent assez bien parce que dans le fond, leur mauvais comportement est récompensé par une dose de substance chimique (la dopamine), responsable de la sensation de plaisir et, à haute dose, de l’addiction, leur donne envie de répéter ce comportement encore et encore.@Psychologytoday

PS: Par cette explication sur la Misogynie, vous allez remarqué que lorsque vous vous adonnez à la lecture de la BIBLE, dès la fameuse* GENESE(commencement), la femme sera tirée de l’homme (une côte de l’homme), comme pour prouver la position dont elle occupait dès le commencement! Elle était donc son « VIS-À-VIS »(Devant ou en face). Et lorsqu’on se trouve face à face, il y a sans aucun doute, une égalité! Et hop, le péché arrive, la femme semble commettre l’irréparable, mais bizarrement, son mari se trouvait bien à côté d’elle! Elle lui propose le fruit défendu, ce dernier ne manifesta donc aucune résistance! Alors qu’il aurait dû l’interdire dès l’instant qu’il parlait avec le fameux serpent ancien*! Et comme par hasard, c’est la femme qui endossera toute la responsabilité! Et c’est là que la destinée de la femme sera troublée! Sa première position sera donc renversée pour se retrouver à la cheville de l’homme! Pour certains hommes, la femme ne doit être consultée ni parler quand les hommes parlent…Et d’autres parviennent même à dire que sa place se trouve bien dans la cuisine ! Faire à manger, et rien que le manger…

La BIBLE est allée même loin lorsqu’elle l’impose de demeurer dans le SILENCE dans les assemblées des saints* comme si elle ne l’était pas elle! Et si elle veut s’instruire à un rôle, qu’elle demande à son mari*! Oui, mais à condition qu’elle soit aussi mariée? Et si elle ne l’est pas? là, il y a une contradiction totale!

Tantôt la femme n’enseigne pas, elle doit demeurer dans le SILENCE, tantôt une femme du nom de PHOEBE, une diaconèse doit nécessiter l’objet d’une attention particulière pour la recevoir d’une manière digne de sainte alors que les diacres n’en connaissent pas! Tantôt aussi qu’elle sera sauvée en devenant MÈRE et en élevant les enfants dans la sainteté comme si son salut dépend de sa tâche de mère! Et si elle était célibataire alors? ne le serait-elle pas?. Quand on pense des rôles joués par les femmes dans la spiritualité dès le début, dans les religions et à travers les âges en Afrique (la première femme ainsi que Isis, Nkimpa Nvita ect….), on se pose bien la question de nos jours:

DE QUI SE MOQUE-T-ON?…

Et que dire du bouleversement subi suite au choc des cultures en Afrique? Alors que la femme était la gardienne de la tradition et qu’elle participait même au domaine de décisions avec même le temps des reines-mères à l’image de Reine Nzinga, et dans la spiritualité, Isis (Aïssata, Meri), Nkimpa Nvita ect, ces femmes suffisent en elles pour montrer que le fameux Dieu décrit dans la BIBLE n’a eu qu’à n’utiliser que des hommes? Non! La bonne lecture du livre vous aidera à le découvrir! Et la différence existe lorsqu’on fait allusion à ce que Dieu a dit , et de ce que les hommes ont dit.. (Apôtre Paul en premier et les prêtres catholique)…

Dans ce moment du verseau, le temps où nous avons tout gober sans apporter des propos critiques est révolu!  À présent que tout se met à nu, renvoyons tous la BIBLE,  les contenus et l’origine des personnages bibliques pour élucider des points controversés dissimulés dans le livre!

LA FEMME EST LE SOCLE DE LA SOCIETE ET LA GARDIENNE DE LA VRAIE SPIRITUALITÉ! ELLE DOIT APPRENDRE POUR REPRENDRE SON RÔLE…

 

La rédaction

AMMAFRICA WORLD

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!