Grand Hommage à Winnie Madikizela Mandela: Une icône qui laisse des traces sur son parcours

0

Le combat de la femme Africaine avec Winnie Madikizela Mandela: Un exemple de la détermination et de la fermeté….

Avec Mama WINNIE, on a donc appris sa conviction sur le combat contre « l’apartheid »! En dehors des préjugés dont presque toutes les femmes qui se livrent à de tels combats sont discriminées, la combattante qui a bravé des prisons, les fausses accusations ou les humiliations, ces choses ne l’ont pas permis de baisser les bras! Bien au contraire, elle a été brave (malgré quelques failles décrites par ses détracteurs).  Eh oui, l’Afrique a aussi ses combats qui lui sont propres! Elle ne doit que l’interprêter selon ses expériences et ses besoins! Rendre hommage à cette femme Africaine, pour nous, c’est prouver à la face du monde que l’afrique a la volonté de s’affranchir! Si Winnie Mandela l’a fait, elle n’est en avance de rien, car la femme africaine de par son origine, elle a été toujours au centre de tout combat national! Gardienne de la tradition et de l’éducation, nous souhaitons que son combat soit une inspiration pour toute femme africaine croyant fermement transformer sa société et surtout remédier face aux besoins urgents de sa nation ou de sa communauté, ainsi que pour le besoin de ce « continent-mère » pour son rôle premier le rendant sans ambages le berceau de l’humanité!

 

UN MOT POUR SA BIOGRAPHIE: « WINNIE MANDELA, LA FORMATION D’UNE GUERRIÈRE »…

Née d’une famille occidentalisée par sa mère métisse (Anglo-sud africaine) et son Père sud africain le 26 Septembre 1936 à « BIZANA » (region du Transkei, Afrique du Sud). Son père était un instituteur de l’ethnie « XHOSA » du clan PONDO, au nom de Kokani Columbus MADIKIZELA et d’une métisse au nom de Nomathasanga Gertrude Mzaidume (fille d’un colon Anglais et d’une femme Xhosa) qui d’ailleurs, sera la première femme enseignante dans le district de BIZANA, et mère au foyer avec ses 6 enfants dont Winnie était l’avant-dernière, et ce qui a fait qu’elle grandira dans une famille au style occidental avec une foi chrétienne dont elle veillera jusqu’à la fin de ses jours. 

Selon certains renseignements reçus la concernant, sa mère souhaitait d’avoir un garçon plutôt qu’une fille. Ce qui a permis à Winnie de se comporter comme un « garcon manqué ». Elle ne jouait qu’avec les garçons, et se battait même avec eux, c’est d’ailleurs ce qui forgera en elle un caractère d’une battante! D’où le nom qu’elle recevra de « NOMZANO » (Mot signifiant en langue Xhosa « la Battante« ). Elle ne connaitra pas une enfance épanouie, d’autant plus qu’elle arrêtera un moment ses études pour prendre en charge son petit frère en 1944 et s’occuper des soins ménagers à l’âge de 8 ans. Malgré ses interruptions, elle sera une brillante élève qui obtiendra son diplôme avec un résultat satisfaisant. 

C’est donc en 1956 que Winnie fera  la rencontre avec l’homme qui marquera à jamais sa destinée en carrière politique et dans un combat qui, de nos jours, on peut dire qu’ils se sont choisis pour que l’Afrique du Sud n’oublie jamais la mémoire d’un couple pas comme les autres contre les périodes sombres de l’apartheid! Et officialiseront leur mariage le 14 Juin 1958. Une parfaite union des personnes dont les noms donnent un sens dà leur combat! Pour l’homme « ROLIHLAHLA » (mot signifiant celui qui pose des problèmes, un vrai trouble fête) qu’il gardera jusqu’à l’âge de 9 ans, pour se faire surnommer « NELSON » donné par son enseignante! Tandis que WINNIE aura pour nom « NOMSANO » (La Battante).

14 June 1958 – Nelson Et Winnie le jour de leur mariage. Nomzamo Winfreda Madikizela marié à Nelson Rolihlahla Mandela.

Demeurant au service de leur nation et cela malgré les vicissitudes du combat contre l’apartheid, et même le statut premier de son élu se trouvant divorcé de son ex femme avec qui il aura 3 filles, NELSON MANDELA! Bien qu’ils n’ont pas finis leur vie ensemble, leurs fins à eux (Nelson et Winnie Mandela) ont ont écrit une histoire avec de l’encre pour leur nation et pour une afrique qui se veut libre!

Chaque combat n’amène pas forcement à la pleine victoire, mais ce qui est certain, NELSON et WINNIE Mandela ont balisé le chemin pour que les autres combattants de la même cause l’achèvent! Nous ne pouvons que souhaiter paix et stabilité à cette nation riche en histoire!

 

 

 

Que Dieu bénisse L’Afrique du Sud

LONG LIFE TO  WINNIE MANDELA!

MAY YOUR SOUL REST IN PEACE FOR EVER!

 

la redaction

AMMAFRICA WORLD

 

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!