Mémoire Coloniale: La restitution des crânes des Congolais militants contre la colonisation

0

Les Crânes des Congolais pour la lutte anti-coloniale: Le parti travailliste Belge favorable pour sa restitution auprès des ayant-droits!

Une occasion favorable pour la République démocratique du congo de valoriser sa lutte contre la colonisation et de l’enseigner à la génération présente ce que fut ce passé sombre qui a engendré l’indépendance du 30 Juin 1960!  article source

http://deltatel.ro/map « Celui qui oublie son passé est condamné à le revivre »…

see more Paris-Match a demandé l’avis des présidents des partis politiques belges sur la question de la présence de restes humaines congolaises dans un musée en Belgique. Voici la position de Peter Mertens, Président du PTB.


Peter Mertens : « Si le gouvernement belge restitue ces restes humains au Congo, ce sera un signal politique très fort. »

Pour Peter Mertens, « une gestion éthique et humaine par la Belgique de ce dossier important et sensible est plus que souhaitable. » Le président du PTB nous écrit : « Nous sommes évidemment pour la restitution de ces crânes. Surtout pour leur valeur symbolique : on parle de restes humains clairement identifiés et de personnes assassinées. Ces deux éléments sont suffisants pour affirmer qu’il est immoral de les garder dans un musée. En outre, le chef Lusinga fut un opposant à la colonisation qui se mettait en place à l’époque. C’est pour nous une raison supplémentaire qui justifie que le gouvernement belge fasse tout ce qui est en son pouvoir pour restituer son crâne au Congo, ainsi d’ailleurs que les autres restes humains qui aboutirent à Bruxelles dans ce même contexte. Si la législation actuelle ne permet ce type de restitution, il importe de se mettre au travail pour la modifier. Toutefois, la première chose à faire est de demander l’avis des Congolais, en commençant par celui descendants de ces personnes et en prenant contact avec le gouvernement congolais. C’est à eux de dire ce qu’ils souhaitent que l’on fasse avec ces restes humains. » link

Le PTB se déclare aussi favorable à une mission d’identification dans la région du lac Tanganyika, toutefois, il dit souhaiter « que le gouvernement congolais soit impliqué dans les actes qui se passeront au Congo » : « Nous sommes contre une attitude qui consisterait à agir sur place sans respecter la souveraineté congolaise, ce qui serait le signe d’une attitude paternaliste et colonialiste. De plus, pratiquement, ce sont les autorités congolaises (nationales et provinciales) qui seront le mieux à même d’aider à identifier les descendants de ces personnes. »

learn more here « Si le gouvernement belge restitue ces restes humains au Congo, ce sera un signal politique très fort », estime encore Peter Mertens. « D’un point de vue belge, cela contribuera au travail nécessaire sur la question du racisme qui existait à l’époque coloniale, lequel perdure jusqu’à maintenant. La Belgique a fait des premiers pas. En 2001 le gouvernement a reconnu sa responsabilité dans l’assassinat de Patrice Lumumba. En 2017, le parlement a reconnu l’injustice faite aux métis. Cela va dans le bon sens, mais il y a encore beaucoup de chemin à faire dans cette dénonciation du racisme et des crimes de la colonisation. Restituer ces restes humains serait un pas de plus dans cette direction. Nous demandons également d’avoir un lieu de mémoire pour ces personnes. Par exemple, une plaque devrait être apposée près de la statue d’Emile Storms qui se trouve à Bruxelles pour rendre hommage à Lusinga. »

« Pour le peuple et le gouvernement congolais », nous écrit encore Mertens, « une restitution de ces restes humains permettra également d’en faire des symboles du combat anticolonial. Il en va de même pour les statues et œuvres d’art ramenées en Belgique dans ce contexte. Elles sont propriété du Congo, et nous devons donc les rendre au gouvernement congolais. Rien n’empêche de conclure un accord avec ce gouvernement pour lui en donner la propriété tout en proposant de les garder chez nous encore quelques temps pour un travail décolonial nécessaire. Dans ce débat, c’est à la Belgique de réaliser les premières démarches sans attendre que le gouvernement congolais réclame quoi que ce soit. » http://chevroletperformanceparts.com/map

Source: @Paris Match du 20 Avril go here

Lien de l’article en intégralité, cliquez le lien ci-dessous:

https://parismatch.be/actualites/societe/136912/restes-humains-congolais-six-presidents-de-partis-politiques-belges-unanimes

 

AMMAFRICA WORLD

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!