Mémoire Sport:Le Parcours triomphal des Léopards 1968-1974

0

Rappel de l’histoire:L’apothéose : nos Léopards (1968 et 1974)…

Photo de Michel Mara Basaula Divididi.

En janvier 1968, pour leur deuxième participation à la CAN, les Léopards entraînés par le Hongrois Csanadi remportent la Coupe d’Afrique des nations. Ils battent en demi-finale l’Éthiopie, le pays organisateur, puis prennent leur revanche sur le Ghana en finale. A leur retour au pays, la nation toute entière et Kinshasa en particulier leur réserve un accueil triomphal. Dans cette ferveur nationale, les nouveaux champions d’Afrique, coiffés de la toque de léopard, font le tour de la capitale dans des jeeps militaires sous les vivats des kinois venus nombreux les acclamer. Pour leur premier titre continental, ils sont les invités de marque de la République et sont accueillis par le Président au Mont Ngaliema. Les champions sont décorés de la médaille du Mérite sportif pour le travail accompli en terre éthiopienne. Tabu Rochereau immortalise ce grand événement sportif en composant la chanson « Vive Léopards »…

Six ans plus tard en mars 1974, l’histoire se répète.

Amenés cette fois-ci par le Yougoslave Blagoge Vidinic, les fauves réalisent l’exploit de sortir en demi-finale les Pharaons d’Égypte devant leurs spectateurs. Puis ils battent lors d’une double finale à rebondissement la redoutable équipe zambienne. Après les fiascos successifs au Soudan en 1970 et au Cameroun en 1972, l’heure de la victoire avait sonné. Les Léopards remportent pour la deuxième fois la Coupe qui est baptisée « Moseka », politique de l’authenticité oblige. C’est à nouveau l’effervescence dans le pays qui s’appelle désormais Zaïre. Pour la décoration, rendez-vous est pris au mythique stade du 20 Mai où notre Onze national a écrit sur la pelouse les plus belles pages de l’histoire de notre football. Les champions d’Afrique sont faits Chevaliers de l’ordre national du Léopard par le chancelier des ordres nationaux, le général Lundula. La nouvelle équipe est fortement remaniée. Mais on y retrouve quelques rescapés de la campagne éthiopienne de 1968 : Kabamba devenu depuis entraîneur national adjoint, mais aussi Kazadi, Kibonge, Kembo, Kidumu et Mukombo. Matadidi Bwana Kitoko signe l’hommage aux champions avec sa chanson « Moseka ». L’orchestre Sosoliso du trio sportif Madjesi a eu l’insigne honneur d’animer la cérémonie de la décoration…

Photo de Michel Mara Basaula Divididi.

Liste des 22 joueurs ayant participé à la Finale de 1968…

1.Kabamba Nicodème (Capt) Daring ; 2.Kembo Jean (V.Club) ; 3.Raoul Kidumu (Diables Rouges Thysville) ; 4. Kibonge Jeff (V.Club) ; 5. Mukombo Albert (Mazembe) ; 6.Mvukani Philippe (Dragon) ; 7. Mange Salomon (V.Club) ; 8.Katumba Pierre (Mazembe) ; 9. Matumona Bernard (Himalya) ; 10.Tshimanga (F.C Kipushi) ; 11. Mwana Kasongo Pierre (Daring) ; 12. Kalala Pierre (Mazembe) ; 13.Mulongo Freddy (Daring) ; 14. Mungamuni Léon (Nomades) ; 15. Ngenyibungi Emmanuel (Union de Kananga) ; 16.Mwila Albert (Dragon) ;17. Mbuli Paul (Himalaya) ; 18. Muwawa Ignace (Daring) ; 19. Mokili Saïo Ernest (Dragon) ; 20. Bilengi Albert (belgicain) ; 21. Ebengo Augustin (Daring) ; 22. Lembi Simon (Mikado)…

Michel Mara Basaula Divididi(MBD)
Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!