OPINION: Quand le passé contrédit les propos des présidents français sur l’Afrique

0

Quand le passé contredit le présent : Les propos des présidents Français sont anéantis!

L’AFRIQUE n’est pas trop entré dans l’histoire?. L’ex-président français  Sarkozy et l’actuel Macron ne souffrent-ils pas de cécité historique?.

La cécité historique de Sarkozy et Macron nous révolte au point de nous pousser à retourner dans le passé pour retrouver la « racine » dont les feuilles ne reconnaissent plus leur origine afin d’en retablir la vérité et de croire au sursaut de l’Afrique lorsqu’on la laisse finalement LIBRE de s’envoler!
Lorsqu’on analyse les derniers propos de ces deux présidents Français Sarkozy et Macron, on a comme l’impréssion qu’ils ont été brutalement trompés sur l’histoire! Ou disons-le autrement, s’obstinent-ils à maintenir leur mensonge grossier malgré toutes les découvertes fracassantes qui ont fini par mettre toute l’humanité en émoi? (Au fait, une partie de l’humanité branchée sur les actualités utiles). En tout cas, l’oeuvre du génie venue par Cheikh Anta Diop les a tous ridiculisés au point d’anéantir l’impact de leurs propos si cynique qu’on les invite à revoir l’histoire, mais la vraie!

En réalité, l’Occident n’avait pas besoin de mentir sur l’histoire pour régner! Il n’avait qu’à s’approprier de l’histoire vraie pour aussi avoir sa place dans cette civilisation authentiquement Africaine!

Mais Hélas, il usera de la ruse, de mensonges, du vol pour s’affirmer! Dans ces temps de la fin de règnes étrangers (les fameuses 70 semaines de Daniel), l’Afrique se dévoile de plus en plus être le centre et le noyau de toute civilisation qui doit reprendre pour remettre la pendule à l’heure! Et dont la FEMME qui possédait le pouvoir « matriarcat » par l’existence des reines mères dont l’Occident a fini par la pervertir et la fragiliser va donc jouer un rôle prépondérant dans tous les domaines et prendre le flambeau afin de ressusciter cette Afrique noire qu’on a fini par l’animaliser sauvagement!

POUR LA PETITE HISTOIRE: « LE MATRIARCAT EN AFRIQUE »!

Cheikh Anta Diop nous relate ceci dans son livre « Nations Nègres et culture » (page 216): « Par contre, à ces époques reculées, les reines étaient fréquentes en Afrique noire et lorsque le monde indo-européen acquis assez de force militaire pour se lancer à la conquête des « vieux pays » qui l’avaient « civilisé », il se heurtera à la résistance farouche, irréductible, d’une reine dont la volonté de lutte symbolisait « l’orgueil national » d’un peuple qui, jusque là, avait fait marcher les autres sous ses « lois »! Il s’agit de la reine « CANDACE » du Soudan Méroïtique qui impressionna toute l’antiquité par la résistance qu’elle opposa à la tête de ses troupes aux armées romaines de CÉSAR-AUGUSTE. La perte d’un oeil au combat ne fut que redoubler son courage; le mépris dont elle témoignait pour la mort, son intrépidité forcèrent l’admiration, même celle d’un chauvin comme Strabon:  » CETTE REINE EUT UN COURAGE AU DESSUS DE SON SEXE »!

Au début de la « civilisation Occidentale », les rois « francs » prendront petit à petit l’habitude de régler leur succession à l’avance à l’exclusion de toute notion de « matriarcat ». C’est ainsi qu’en Occident, les droits politiques sont transmis par le père; ce qui ne veut pas dire qu’une fille est inapte à les recevoir.

ET QUE DIRE DE LA GLOIRE DE L’AFRIQUE PAR SES RICHESSES?..

Cheikh Anta Diop poursuit encore dans son livre « nations nègres et culture » dans sa page 342 lorsqu’il écrit en ceci:
 » Puisque le sous-sol de l’Afrique noire est, pour ainsi dire, intact, on peut s’attendre à ce que des fouilles systématiques ultérieures nous livrent des documents écrits insoupçonnés, malgré le climat- et ses pluies torrentielles-qui n’est pas favorable à la conservation de telles pièces. Notons qu’il existe une écriture Hiéroglyphique authentique au Caméroun, celle dite de NDYOUYA* dont il serait intéressant de chercher si elle n’est plus ancienne qu’on le dit. Elle est exactement du même type que l’écriture hiéroglyphique égyptienne. Enfin, en SIERRA LEONE, il existe une autre écriture que celle du Bamoun (Cameroun); c’est celle des Vaïs qui est syllabique et celle des Bassas qui est cursive, selon le docteur Jeffrey*. L’écriture des NSIBIDIS est alphabétique (Baumann et Westermann: Les peuples et civilisations de l’Afrique, suivi des: les langues et l’éducation, Payot 1948, p.444). On peut donc dire que Jusqu’au XVe siècle, l’Afrique Noire n’a Jamais perdu sa civilisation, comme le prouve c passage de Frobénius: Non pas queles premiers navigateurs européens de la fin du Moyen Age n’eussent fait dans ce domaine de très remarquables observations. Lorsqu’ils arrivèrent dans la Baie de Guinée et abordèrent à Vaïda, les capitaines furent fort étonnés de trouver des rues bien aménagées bordées sur une longueur de plusieurs lieues par deux rangées d’arbres: Ils traversèrent pendant de longs Jours une campagne couverte de champs magnifiques, habitée par des hommes vêtus de costumes éclatants dont ils avaient tissé l’étoffe eux-mêmes!

*-Plus au Sud, dans le ROYAUME DU KONGO, une foule grouillante habillée de soie* et des velours*, des grands Etats bien ordonnés, et cela dansles moindres détails, des souverains puissants*, des industries « opulentes ». Civilisés Jusqu’à la moelle des os! Et toute semblable était la condition des pays à la côte orientale, la Mozambique, par exemple.
@Extrait du livre « nations nègres et culture » de Cheikh Anta Diop.(page 342-343).

PS: Voilà pourquoi, comprenant la force motrice du pouvoir noir se cachant dans la Femme Africaine, l’Occident par sa folie de grandeur et désorientant l’humanisme appris depuis l’Egypte antique dont l’écrivain PLUTARQUE en fera le récit ainsi que d’autres archives pour aider à la naissance de l’empire romain a fini par la rédiger selon ses penchants dont les intentions inavouées ont fini par avoir des conséquences désastreuses dans l’histoire de l’humanité! La fin de l’empire romain ne peut que commencer par le retablissement de la Vérité que le monde reconnaitra comme VRAI! Ainsi viendra la fin!

« CELUI QUI OUBLIE LA RACINE NE REPRODUIRA PLUS RIEN. MAIS CELUI QUI LA RETROUVE, EN FERA DES EXPLOITS »!

Car C’est la RACINE qui te porte et non le contraire! Et l’Afrique est donc cette RACINE! 

NB: La photo n’est qu’une illustration.

 

La rédaction

AMMAFRICA WORLD

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!