S.O.S:Violence faite à la femme à Kinshasa la capitale qui cause le décès de l’épouse

0

Mois de la femme: La violence se poursuit dans les couples!  Linda, une jeune femme de 31 ans a perdu sa vie suite à la violence conjugale…

Une femme sur deux se fait violenter dans leur couple! Et cela n’épargne pas l’Afrique!

L’indignation est ce que l’opinion publique ne peut qu’offrir comme consolation à la famille de victime et à toutes les femmes du monde touchées par cet acte ignoble qui jette le discrédit à tous les hommes violents de caractère, surtout en cette periode de mois de Mars qui leur rendent hommage! Nous sommes indignés! Et pour ce faire, il faut en parler et en dénoncer!

On n’en saura pas trop au juste ce qui s’est réellement passé dans la vie de ce jeune couple qui avait tout pour vivre heureux dans leur vie! L’homme accusé d’être un pervers narcissique qui violentait souvent sa femme mais que celle-ci, le cachait toujours. Et voilà lorsqu’on se tait face à la violence conjugale, le pire arrive! Qui perd dans ce cas?. La personne qui protège les pervers narcissiques!

Pour la petite histoire, Linda Katina une jeune dame de 31 ans perd sa vie suite à la violence de son époux!

Peut-on qualifier cela comme un crime passionnel?. Fort possible! Il suffit donc de comprendre sa définition pour s’en rendre compte de ce qui vient de se passer en république Démocratique du Congo et qui touche l’opinion publique face à ce crime en plein mois de la femme!

Qu’est ce que donc un crime passionnel? Ou quand est ce qu’on peut dire qu’il s’agit bien là d’un crime passionnel?

Crime passionnel est un acte violent, fréquemment homicide, commis sous l’effet de la passion (amour déçu, jalousie, colère, etc.), le plus souvent paroxystique, survenant après un facteur déclenchant. En majorité, la victime est le partenaire habituel, mais il peut aussi s’agir d’enfants ou d’autres personnes présentes sur les lieux.

Ainsi, c’est ce qu’on peut dire, en premier lieu de cette histoire de couple marié, mais qui finit mal pour l’épouse! Comment est-on en arriver là?

Apparemment belle mais naïve! Elle n’avait que 31 ans. Pendant un bon moment, il vivait avec un homme violent. La dernière fois fut une dispute qui était précédée du refus de l’épouse de voir son époux sortir (selon d’autres rumeurs)! La discussion éclata, et voilà le pire arriva! Linda nous a quitté il y a quelques jours au centre hospitalier Monkole, dans la capitale Kinoise d’une hémorragie interne après avoir été battue par son mari.

Les dernières images de Linda après les coups reçus par son mari.

Pourquoi faire ça à celle qu’on pretend aimer?. Et surtout en plein mois de la femme?.

Si le mois de la femme n’interpelle plus les hommes, la rigueur de la loi doit se faire sentir pour éradiquer ce mal qui emporte de plus en plus des femmes suite à la violence conjugale!

Linda a quitté ce monde des violents. Paix à son âme!  Pour ne plus vivre ce genre des violences, femmes, bisons la loi du silence et osons en parler!

 

Conseils:

Condamnons tous ce genre de violence conjugale! Jeune, belle, plein d’avenir mais la violence de l’homme a fait perdre sa vie! Rien n’excuse cet acte commis du mari! Quelque soit le problème, nul n’a droit d’ôter la vie à son partenaire pour une raison ou d’une autre! Les femmes qui sont encore dans ce genre de vie de violence conjugale doivent faire très attention. Nous lançons appel à toutes les associations militant sur le domaine de rassurer les femmes mariées qu’on peut toujours se protéger de telles violences et les accompagner. Plutôt que vivre le pire, chères femmes, apprenez à vous confier! Vous ne perdrez pas votre vie comme la jeune « Linda »!

 

La redaction

AMMAFRICA WORLD

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!