RDC: Catholique et ses cardinaux face à la politique nationale démasqués!

0

l’eglise Catholique et ses farouches cardinaux face à la politique nationale: Le cas de cardinal MALULA nous revient en souvenir…

Avec la crise provoquée lors du premier gouvernement nationaliste de Lumumba, nous avons appris de choses…

Ce que nous assistons actuellement en République démocratique du Congo dépasse tout entendement! En effet, après avoir bataillé dur d’arrache pieds pour en découdre avec la politique de KABILA avec ces contrats chinois et récemment le nouveau code minier, ayant compris leur manège, celui-ci déjoue leur plan « B » pour se mettre à l’écart et présenter un dauphin sortant de sa famille politique en personne de Ramazani SHADARY pour les élections 2018! L’agitation de l’abbé Ntshole au point de s’arroger le droit de publier le résultat partiel (20% du scrutin) au profit de l’opposition, balise encore la route au désordre national! Une méthode qui nous rappelle drôlement les élections de 2011 avec les déclarations mensongères de cardinal MOSENGWO de triste mémoire!

Nous sommes arrivés à nous poser des vraies questions sur le rôle du catholicisme dans ce grand pays au coeur de l’Afrique!

Nous découvrons avec stupéfaction le rôle de Joseph MALULA face au Nationalisme de LUMUMBA Patrice le traitant même de communiste, le même modus operandi quant au nationalisme actuel!

Né le 17 décembre 1917 à Leopoldville (Kinshasa actuelle) d’un Père originaire de Kasaï et d’une mère de l’équateur, le conflit acharné contre le nationalisme venait juste de commencer…

PREMIERE EPISODE: MALULA FACE A LUMUMBA…

Le discours de Patrice Lumumba au parlement en guise de réplique suite à son limogeage illégal comme premier ministre, décidé par les puissances occidentales et annoncé par un Joseph Kasa-Vubu soudoyé (référence : Annales Parlementaires, Sénat du Congo, septembre 1960) nous en dit long! Dans son discours, Lumumba étale clairement le complot de l’Eglise Catholique non seulement contre la nation mais aussi contre sa personne et qui, de nos jours, nous éclaire quant aux réalités actuelles!

En voici l’extrait: SUR L’EGLISE CATHOLIQUE

Révélation faite par le Premier Ministre Patrice Lumumba au Parlement après l’annonce de sa révocation par M. Kasa-Vubu:

« L’église Catholique est à la base de toutes les souffrances et ennuis que nous subissons. Monseigneur Nkongolo avait quitté Luebo pour Bakwanga, habillé en civil parce qu’il était nommé Général dans l’armée de M. Kalonji. (L’opposition proteste, Non! Non! Non! Tandis que la majorité sourit ; M. Nzeza-Landu imité par quelques membres de l’opposition veut quitter la salle lançant des vociférations).
Le Président du Parlement lui dit qu’il n’a pas l’autorisation de sortir! Lumumba poursuit: «Honorables Députés, vous savez dans la vie des hommes, quand quelqu’un n’a plus d’arguments valables, il emploie des injures. (Applaudissements)
Monseigneur Nkongolo distribuait des armes à Bakwanga. C’est un télégramme de la Sureté qui m’en a informé. J’en ai parlé au Chef de l’État, le mettant également au courant de la situation au Kasaï, je lui ai dit: «Voici un télégramme que je viens de recevoir du Kasaï. Monseigneur a quitté Luebo, il est à Bakwanga distribuant des armes et il fut surpris en flagrant délit. Que pensez-vous?» Kasa-Vubu n’a fait aucun commentaire.

«Notre gouvernement ne va jamais s’ingérer dans les affaires de l’Eglise. Nous n’allons jamais nous immiscer dans les affaires de l’Eglise. C’est la liberté des cultes qui sera garantie dans notre constitution. Les Catholiques vont prier chez eux, les protestants vont prier chez eux, les kimbaguistes vont prier chez eux, les kitawalistes vont prier chez eux, chacun priera dans son église. Et l’État protégera tous les citoyens. Et le gouvernement ne peut d’aucune façon tolérer qu’on s’immisce dans les affaires de l’État qui sont du domaine exclusif de l’État. Si on veut pour le Congo ce qu’on a fait pendant 80 ans sous le régime colonial, le peuple s’y oppose. «Nous ne voulons aucune chose devant nous que l’intérêt du peuple, et non l’intérêt des milieux financiers ou de l’Église, de ceci, de cela.»
Nous mêmes, nos propres enfants sont encore éduqués aujourd’hui dans les doctrines chrétiennes et occidentales. Nous ne voulons pas qu’on fasse au Congo ce qu’on fait en Belgique, la dictature de l’Église sur le gouvernement. Et c’est un gouvernement Catholique, et ce sont des milieux Catholiques qui ont, d’une façon systématique, durant 80 ans, retardé l’émancipation politique du Congo. Ce sont ces gens qui disaient qu’il ne fallait pas introduire la politique au Congo parce que la politique leur permettra de voir clair. Et ce sont ces mêmes milieux catholiques et religieux  qui, même récemment, prêchaient contre tous les nationalistes qui voulaient travailler pour le peuple. La réserve d’or de la Banque du Congo fut expédiée en Belgique, colons et commerçants transférèrent en Europe une grosse partie des fortunes acquises par la spoliation des indigènes… L’autonomie consistait à nommer des ministres, polichinelles recevant à foison voitures haut de gamme, maisons luxueuses, rétributions mirobolantes, décorations à faire pâlir de jalousie un portier du Majestic. Un convoi de prostituées avait quitté les bas-fonds de Bruxelles pour desservir les maisons de passe à Léopoldville. Cela, je ne pouvais l’accepter. Je m’attirai des antipathies tenaces en refusant net toutes les propositions de cadeaux offertes par les ministres de la métropole, je proposai au parlement la nationalisation de l’Université de Lovanium, la laïcisation de l’enseignement m’attirant les foudres de l’Église Catholique, je muselai les officines de renseignement et de propagande que constituaient les missions protestantes: c’est pour cela que je suis devenu la bête noire de tous ceux qui s’intéressent au Congo, non pour le bien-être de son peuple mais pour ses immenses richesses.»
Si nous remontons dans l’histoire, ce sont les missionnaires Catholiques qui ont été les premiers a kidnapper les esclaves au Kongo (voir l’histoire d’Otabenga, un Mbuti pygmée amené aux Etats-Unis par un missionnaire et mis dans un zoo ensemble avec les singes orang outans. Il a fini par se suicider. Voir aussi la lettre du Roi Kongolais Affonso 1er au Roi du Portugal dénonçant la traite des esclaves) ; puis la lettre de Léopold II aux Missionnaires (conquête spirituelle et mentale du Congolais qui connaissaient déjà Dieu) ; puis l’acharnement de l’Eglise Catholique contre Lumumba et Mzee Kabila…

Ainsi, au vu de chaque situation sur chaque période cruciale de l’histoire,  Le catholicisme occupe toujours une place prépondérante dans tous les conflits internes. Et lorsqu’on qualifie la nation d’être à 85% « chrétienne », nul doute que cela est mis abusivement au compte de catholique ou christianisme! Et Mobutu qui venait de verser le sang de Lumumba « pouvait compter sur l’Eglise Catholique et sur Malula personnellement pour faire asseoir son pouvoir. Pour qui roulent donc ces cardinaux lorsqu’ils s’immiscent activement dans chaque crise politique de cette grande nation immensément riche en ressource minière et de ses réserves naturelles? et d’être toujours à chaque fois sur le mauvais côté de l’histoire?….

PS: Faute d’une bonne prise de conscience nationale et politique, malheureusement, les mêmes causes risquent de produire les mêmes effets!

A qui le tour?: Eh hop! Bienvenus à la nouvelle aventure de catholique face à la politique nationale!

ATTACHEZ VOS CEINTURES; ABBÉ NTSHOLE ET FRIDOLIN AMBONGO FULMINENT DÉJÀ…

Vivement le renouvellement de la classe politique en vue d’une politique juste et responsable!

La Rédaction

AMMAFRICA WORLD

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!
Ammafrica World e.V.