RWANDA:Mbeko Patrick crache son morceau sur la fameuse prospérité du Rwanda!

0

Quand les langues se délient pour critiquer le Rwanda sur sa fameuse prospérité, Le monde doit s’arrêter un moment pour apprendre….

Notre compatriote Patrick Mbeko, l’auteur des livres : « Le canada dans les guerres en Afrique centrale, les stratégies du chaos (poker menteur en Afrique des grands lacs), et de l’Objectif Kadhafi ne désarme pas dans sa lutte pour apporter ses critiques sur la fameuse prospérité du Rwanda qui aigrisse l’ensemble des patriotes Congolais vivant encore à l’étranger mais dont les élites congolaise (majorité comme opposition) s’en contentent! Certainement pour cause de l’asservissement dont elles ont été obligé de se soumettre par la bénédiction de la communauté internationale (Monusco), le parrain de tous les politiciens opportunistes issus de l’accord de  Sun city de 2002. Il faut se le dire…

 

MBEKO PATRICK CRACHE SON MORCEAU SUR LA PROSPERITÉ DU RWANDA!

Comment arrive-t-on à faire croire au monde entier qu’un pays pauvre (le Rwanda) dépendant de l’aide étrangère à hauteur de 45% est un pays prospère ? Le pays vit de l’aumône et du pillage de son voisin, et on explique aux gens qu’il est un exemple de prospérité ! « Vous voyez le mendiant du coin, sans mes pièces de monnaie il ne pourra manger ni faire bouffer ses gosses. Mais imitez le parce que… » Et les gens disent en chœur Amen. Il y a des logiques qui échappent à toutes les règles de la logique. Un pays mendiant prospère !

 

Comment des universitaires et des journalistes arrivent-ils à répéter une telle absurdité sans broncher ? Jacques généreux, l’un de mes économistes préférés, a raison de dire que l’idiotie et «l’empire de la bêtise» dirigent ce monde. Je vous conseille de lire son livre «La Déconnomie». Vous allez réaliser à quel point les soi-disant grands économistes nous prennent pour des imbéciles. On fait des incantations, on répète des formules qui n’ont jamais marché en faisant croire au monde que sans celles-ci il n’y a point de salut. 

 

Ce qui est grave dans l’histoire, c’est la facilité avec laquelle les Africains répètent toutes les inepties qu’ils entendent ailleurs sans un minimum d’esprit critique. « Le FMI et la Banque Mondiale ont dit hein », « Le rapport Doing Business a dit hein…. ». C’est ce qui arrive quand tout un continent n’est pas capable de penser le monde par lui-même, quand ses éconzomistes sont incapables de proposer des alternatives crédibles à ce système mortifère, quand des têtes remplies sont incapables de penser l’économie en partant d’un paradigme strictement africain. On a peur de penser, d’oser inventer un nouvel imaginaire. On ingurgite des absurdités, encore et encore. On répète des incantations apprises à l’université qui ne veulent rien dire du tout. On est dans la « Déconnomie » pure, cette discipline erronée érigée en pseudoscience par les partisans d’un libéralisme économique sans entraves pour nous faire accepter n’importe quoi. On érige un « pays domestique » au rang de pays prospère pour amener les autres pays africains à l’imiter et à devenir, eux aussi, des domestiques. Beaucoup connaissent le Rwanda de Kagame à travers les films d’Hollywood et les articles de journaux complaisants. Mais combien d’Africains savent que le Rwanda d’Habyarimana était qualifié de « Suisse d’Afrique»? Combien savent qu’il était beaucoup plus prospère que le machin qu’on nous présente aujourd’hui et qui est totalement contrôlé par le FPR et les intérêts étrangers qui le soutiennent ? On peut reprocher bien de choses au président Habyarimana, mais sous son règne, le pays de Milles collines n’était pas une prison à ciel ouvert pour ses habitants. On ne chassait pas les pauvres de la capitale Kigali pour en faire une ville propre sans mendiants.

 

@MBEKO PATRICK

(Ecrivain politique, Auteur du livre Stratégie du Chaos,poker Menteur aux pays des grands lacs et autres)

 

 

(Commentaires)

La redaction

AMMAFRICA WORLD

Share.

Leave A Reply

error: Content is protected !!